L'hypnose au cabinet dentaire

Parce que l'hypnose, qui permet de faciliter la prise en charge de la douleur et de l'anxiété tant chez les jeunes patients que les plus âgés, peut apporter une vraie sérénité au cabinet dentaire, elle ne pouvait que figurer en bonne place au programme de cette année. Trois séances y sont donc consacrées.


DOULEURS EN ENDODONTIE : LES IDENTIFIER, LES PRENDRE EN CHARGE
séance B15 - séance SFE (société française d'endodontie) - mercredi 29 novembre/9h-12h

séance incluse dans le forfait Congrès
Responsable scientifique : Dorothée Louis-Olszewski
Conférenciers :
Jean-Pierre Siquet - Gestion de la douleur post-traitement endodontique
Jean-Christophe Maurin - Rôle de la douleur dans le diagnostic endodontique
Claude Parodi - L’hypnose en endodontie

La douleur en endodontie comme dans d’autres registres médicaux est difficile à définir car elle est personnelle et subjective. Elle joue un rôle d’alarme pour notre organisme et constitue le principal motif de consultation en endodontie. Cependant, les phénomènes douloureux sont parfois complexes, subjectifs et soumis à de fortes variations liées à l’individu et à son environnement. De plus, les patients s’attendent à ce que leurs douleurs s’atténuent à l’issue des traitements endodontiques. Cependant, quel praticien n’a jamais été confronté à des échecs d’anesthésies, des douleurs rebelles, des doutes diagnostics ? Les objectifs de cette séance seront tout d’abord d’analyser et décrypter les symptômes décrits pas les patients afin de poser un diagnostic correct. Dans un deuxième temps, les mécanismes conduisant aux douleurs post-opératoires ainsi que leur prise en charge seront exposés. Enfin, nous verrons quels sont les avantages et les limites de l’hypnose en endodontie.


CRÉER L’HYPNOSE, UNE APPROCHE PRATIQUE
séance B23 - Atelier de travaux pratiques - mercredi 29 novembre/9h-12h
Droit d'inscription complémentaire : 120 € - séance complète
Responsable Scientifique : Emmanuelle Caudron
Conférencier : Vianney Descroix - Créer l'hypnose

La technique de l’hypnose, bien que très ancienne, est de plus en plus plébiscitée par les chirurgiens-dentistes dans leur exercice quotidien. Loin d’être magique, cette approche repose sur des fondements théoriques et pratiques qui sont scientifiques et codifiés. Cette séance de travaux pratiques a pour objectif principal de faire découvrir aux praticiens la plus-value de cette méthode thérapeutique à apporter dans leur exercice. Ainsi, nous aborderons les différents éléments de preuve de l’efficacité de l’hypnose et détaillerons les points essentiels à sa mise en œuvre. Nous décrirons les grands processus qui conduisent à l’état hypnotique, en envisageant les différentes indications d’intérêt au cabinet dentaire. À cette fin, nous présenterons les différentes formes d’hypnose, qui s’étendent de la communication hypnotique à la dissociation. Enfin, les participants pourront, de façon interactive, expérimenter eux-mêmes des moments d’hypnose, notamment en groupe.


L'HYPNOSE, SOURCE DE SÉRÉNITÉ AU CABINET DENTAIRE ?
séance B36 - Points de vue - mercredi 29 novembre - 14h-15h30 
séance incluse dans le forfait Congrès
Responsable Scientifique : Tiphaine Davit-Béal
Conférenciers :
Bénédicte Lombart - Hypno analgésie de l'enfant en pratique lors des soins dentaires
François Allain - Soins sous hypnose : amélioration du vécu du patient et diminution du stress du praticien

Depuis une vingtaine d’années, la pratique de l’hypnose s’est répandue dans de nombreuses disciplines médicales : psychothérapie, pédiatrie, obstétrique, anesthésie-réanimation, cancérologie mais aussi dermatologie, gastro-entérologie ... afin de soulager et apaiser les patients douloureux et anxieux ou d’améliorer le traitement de troubles somatiques. En Odontologie, l’hypnose prend entièrement sa place pour faciliter la prise en charge de la douleur et de l’anxiété, aussi bien chez les jeunes patients que chez les adultes. Lors de cette séance, nous verrons comment cet état de conscience modifié, processus dynamique composé de différentes phases, permet au patient, tout en restant conscient, de se situer à distance de la séance de soins. Nous aborderons l’enfant et son accessibilité à la pratique hypnotique puis l’adulte et les techniques qui lui sont plus appropriées. Intégrer l’hypnose dans votre pratique clinique quotidienne peut vous sembler aujourd’hui un challenge mais représentera demain une source de sérénité au cabinet dentaire.

bouchebee vertical


je m'inscris