Atelier de travaux pratiques D78

Ergonomie : le travail à 4 mains en endodontie.

L’ergonomie est la discipline la plus transversale de notre art. Elle est présente à tout moment et indispensable en endodontie.

Les différentes étapes des traitements endodontiques modernes/actuels sont connues par les praticiens. Cependant, la gestion du matériel entre le praticien et l’assistante ainsi que la gestuelle, sont des compétences à part, qui demandent du temps d’analyse, et souvent des modifications sur les habitudes de travail.

Cette analyse ne peut pas toujours être mise en application lors des formations sur les traitements endodontiques, car les programmes sont déjà très chargés. Les praticiens se retrouvent donc parfois à solliciter l’assistante uniquement pour l’aspiration de l’irrigation, ou ne savent pas quoi déléguer à l’assistante.

L’idée de cette séance de travaux pratiques est de réaliser un guidage en « step by step » du praticien et de son assistante lors d’actes essentiels en endodontie. Il faudra bien dissocier un TP d’endodontie d’un TP d’ergonomie. L’objectif n’est pas de modifier votre protocole, mais de vous faire pratiquer un protocole type, choisi par un endodontiste exclusif, en mettant l’accent sur l’enchainement des gestes, et en traquant les temps morts, pour que chacune des 4 mains disponibles aient toujours quelque chose à faire. Il s’agit d’un travail à 4 mains, mais surtout à 2 cerveaux, ou chacun sait quelle sera l’étape suivante, et doit anticiper les gestes de l’autre. Cette mécanique bien huilée permet de reposer le cerveau lors de taches automatiques afin de se concentrer sur les spécificités du cas clinique.

Les protocoles devront être ensuite écrits et répétés chez vous, afin d’appliquer cela à votre activité.

Les actes simulés seront

  • La pose d’une digue unitaire à 4 mains.
  • Le positionnement pour un bon accès visuel lors de l’aménagement des voies d’accès
  • Les échanges d’instruments pour la mise en forme
  • Les échanges d’instruments pour l’obturation canalaire.

Cela vous permettra d’apprendre à mener à bien un traitement endodontique de manière fluide, reproductible et efficace à 4 mains.

Vous aurez à disposition un unit dentaire complet, avec tabouret praticien et assistante, tablette assistante, et aides optiques par microscopes ou loupes. Nous vous conseillons de venir avec vos aides optiques si vous ne travaillez pas sous microscope.
Vous serez par groupe de 3 binômes praticien/assistante sur chaque poste de travail, sous le contrôle d’un encadrant. Chaque binôme pratiquera à tour de rôle, avec analyse des 2 autres binômes.

Un binôme d’encadrants fera pour chaque acte une démonstration filmée. Le binôme en poste devra reproduire le passage d’instrument en question et le bon déroulement sera contrôlé à chaque étape, en « pas à pas ».

La pose d’une digue à 4 mains comprend la préparation de la digue par l’assistante, puis son passage au praticien. Le mode de passage des instruments se fera par la loi du retour inverse. C’est à dire que l’assistante apprendra le moyen de passer la pince de Brewer, en fonction de la manière dont le praticien lui aura rendu. C’est cette position que l’assistante doit enregistrer afin de pouvoir lui donner dans les meilleures conditions.

Le sens du crampon aura bien sûr été anticipé. En technique parachute par exemple, dès lors que le praticien prend la pince chargée du crampon, l’assistante doit se demander quelle va être l’étape suivante, ou s’aider au début d’un protocole écrit. Elle va alors immédiatement prendre du fil dentaire, de manière à le passer au praticien en échange de la récupération de la pince de Brewer vide.

Le positionnement pour un bon accès visuel lors de l’aménagement des voies d’accès est essentiel. En effet la vue est l’objectif majeur de l’ergonomie. Or nous sommes souvent gênés par les aérosols sur le miroir lors du fraisage, et hormis la perte de temps, nous perdons en précision et en qualité de travail. Il existe des règles de positionnement entre l’instrument rotatif, la canule d’aspiration et le miroir. Il existe une zone totalement sèche à l’arrière de l’instrument rotatif ou il est possible de placer un petit miroir de taille 0. Ce miroir de 14mm est largement suffisant pour voir une dent et évite d’occuper un volume trop important qui mènerait à des projections sur ce dernier.

Les séquences de limes utilisées sont très variées selon le choix des praticiens, ou selon les situations cliniques, cependant le principe est identique, donc les échanges d’instruments pour la mise en forme sont les mêmes. Vous pourrez adapter ces échanges à votre séquence d’instruments. Les limes manuelles seront données par l’assistante via un endoring, puis les limes de rotation continue préparées à la longueur voulue. A chaque changement de lime, le contre angle sera transféré à l’assistante, et s’opérera alors une alternance de cycles composés de : utilisation du contre angle, vérification de la perméabilité et irrigation. Ce moment est l’exemple type où chacun doit anticiper parfaitement l’étape suivante en faisant disparaître les temps morts. Nous répèterons suffisamment l’enchainement des gestes afin de construire des automatismes chez le praticien et l’assistante.

La dernière séquence travaillée sera l’échange d’instruments pour l’obturation canalaire. Cela commence avec le séchage de la cavité par des pointes de papier, en utilisant 2 précelles. Les assistantes s’entraineront à passer avec la même main une précelle chargée avec une pointe de papier sèche et récupérer une précelle avec pointe utilisée. Nous simulerons l’obturation avec une technique de condensation verticale à chaud, en travaillant sur le passage des instruments et son enchainement. De la même façon il existe une multitude de technique d’obturation, et vous pourrez adapter les principes étudiés à votre propre technique.

Déroulé de la séance

  • Rappels ergonomiques sur le positionnement du patient, du praticien et de son assistante.
  • Présentation du matériel nécessaire au traitement endodontique
  • Démonstration de chaque étape du traitement par un binôme de praticiens encadrants.
  • Mise en condition réelle des participants pour reproduire en simulation les étapes du traitement endodontique.

Objectifs pédagogiques

  • Maitriser le travail à 4 mains en endodontie.
  • Savoir créer son protocole de soin détaillé en fonction de sa pratique.
  • Optimiser sa position de travail.