24/11/2021 - 14:00-15:30
Organisation et management du cabinet
Points de vue
B24 -En société ou en association ? les modes d'exercice en pleine mutation
Objectifs :
_Comprendre la notion de société.
_Évaluer l'intérêt d'une société pour les chirurgiens-dentistes libéraux.
_Appréhender les profils de chaque société.
Responsable Scientifique : Damien Lorre
Conférenciers :
Marc Sabek
Résumé :
L’exercice en société a longtemps été négligé au sein de notre profession, en témoigne l’existence encore prégnante de nombreux cabinets libéraux individuels sur le territoire.
Malgré la réponse essentiellement libérale à la demande de soins dentaires en France, la notion de société et ce qu’elle implique reste floue pour beaucoup de confrères et consoeurs.

L’organisation des cabinets dentaires à plusieurs, par une mutualisation des moyens entre autres, nécessite un regroupement des confrères dans des “sociétés” plus ou moins complexes.

Les cabinets dentaires libéraux doivent répondre à de multiples problématiques pour s’assurer de leur pérennité.
Le besoin de s’équiper de matériel dernier cri, dans des cabinets modernes et bien organisés, n’est possible, dans un contexte libéral, sans des connaissances et des compétences de chef d’entreprises.

L’investissement, les moyens demandés exigent aujourd’hui un regroupement des individus et des compétences au sein de structures pensées pour être optimisées, sur le plan organisationnel, matériel mais également fiscal.

Le passage par des sociétés structurées, cohérentes semble essentiel pour assurer une gestion efficace et pérenne de nos entreprises libérales.

Cette séance a été pensée pour des jeunes praticiens, dont les connaissances en sortie de faculté sont insuffisantes pour assumer et incarner leur rôle de chefs d’entreprise.

Les notions de base de la société permettront d’introduire le sujet, pour aborder ensuite les différents types de société au sein desquelles les chirurgiens-dentistes peuvent décider de construire leur projet professionnel pour enfin partager nos expériences entre jeunes praticiens et permettre à chacun de trouver la philosophie qui lui correspond le mieux.

L’organisation des jeunes praticiens aujourd’hui, et la gestion de leurs entreprises demain, définiront la réponse libérale face aux enjeux du XXIe siècle.