23/11/2021 - 14:00-15:30
Odontologie restauratrice, biomatériaux
Points de vue
A3 -Composites directs : optimisons tous les contacts
Objectifs :
_Analyser précisément l’anatomie dentaire à restaurer.
_Savoir recréer un point de contact performant en composite.
_Savoir recréer une anatomie occlusale fonctionnelle en composite.
Responsable Scientifique : Charles Toledano
Conférenciers :
Anne Longuet-Tuet - Composites directs : optimisons les contacts interproximaux
Mickaël Cotelle - Composites directs : optimisons les contacts occlusaux
Résumé :
Ces dernières années ont vu un changement de paradigme en dentisterie restauratrice. L’évolution des biomatériaux et des techniques adhésives nous permet d’être de plus en plus conservateurs et de repousser les limites de la technique directe mais nous oblige à savoir reconstituer la dent le plus biomimétiquement possible.

La gestion du point de contact proximal dans les secteurs postérieurs et antérieurs est liée au volume de l’embrasure cervicale, au niveau d’usure dentaire, à la connaissance de l’anatomie de cette zone interproximale si importante. Les matrices, coins et instruments ont beaucoup évolués ces dernières années, permettant des protocoles de restauration du point de contact très ingénieux et performants.

Par ailleurs, la réalisation d’un composite direct par incrément présente de multiples avantages dont celui de pré-sculpter la face occlusale. Or, si un réglage de l’occlusion sera quasi systématique, par crainte d’être en « surocclusion », le recours à la proprioception du patient devient souvent le principal facteur de validation, conduisant en général à une « sous-occlusion ».
Quelques connaissances de bases, un protocole simple et certaines astuces permettent d’appréhender l’équilibration occlusale sereinement et d’obtenir un travail esthétique et fonctionnel, garantissant la satisfaction du patient et du praticien.

Grâce à des protocoles simples et reproductibles illustrés par de nombreux cas cliniques, il sera possible pour l’omnipraticien d’être en mesure de réaliser de façon sereine ces différentes étapes de la stratification antérieure et postérieure.