27/11/2021 - 09:00-10:30
Odontologie restauratrice, biomatériaux
Points de vue
E90 -Préservation pulpaire : rester à distance ou gérer la plaie?
Objectifs :
_Faire le point sur les dernières données de la préservation pulpaire.
_Connaître leurs applications concrètes en clinique au quotidien.
_Évaluer l'intérêt et les limites de ces traitements dans notre pratique.
Responsable Scientifique : Sibylle Vital
Conférenciers :
Tchilalo Boukpessi-Jubien - Thérapeutiques de préservation de la vitalité pulpaire : Gestion de l’exposition pulpaire
Lars Bjorndal - Prise en charge des caries profondes et très profondes : avez-vous une stratégie ? Présentation de concepts de traitements moins invasifs lorsqu'il faut éviter d'exposer la pulpe.
Résumé :
S’il est désormais bien établi qu’il est préférable de conserver la vitalité pulpaire, les approches thérapeutiques pour y parvenir peuvent différer.

Ainsi, face à une carie profonde, le concept d’excavation sélective propose de maintenir de la dentine cariée au niveau du plafond pulpaire, permettant ainsi, en restant à distance, de protéger la pulpe. La quantité de dentine cariée à laisser en place, tout comme le matériau de restauration à utiliser et surtout les critères cliniques à prendre en compte pour choisir cette approche seront présentés par un des plus grands spécialistes de cette thérapeutique, le Dr Lars Bjorndal, de l’Université de Copenhague au Danemark, auteur de nombreuses études sur le sujet.

Dans les situations où l’effraction pulpaire a eu lieu, la thérapeutique de préservation repose sur la gestion de la plaie, par coiffage, pulpotomie partielle ou cervicale, permettant une conservation d’une partie de la pulpe. Là encore, le succès ces thérapeutiques dépend de la mise en œuvre d’un protocole raisonné et d’éléments décisionnels à évaluer. C’est un spécialiste du sujet, le Dr Dan Rechenberg, de l’Université de Zürich en Suisse, qui fera le point sur ces options de traitement.

Grâce à l’éclairage de ces deux experts mondiaux de l’endodontie, ces approches de préservation pulpaire nous seront exposées, avec leur justification scientifique, leurs intérêts et limites pour une application en clinique quotidienne.

Lars Bjorndal, de l’Université de Copenhague au Danemark, fera le point sur le concept d’excavation partielle et sélective de la carie.
Dan Rechenberg, de l’Université de Zürich en Suisse, abordera les thérapeutiques de coiffage pulpaire et pulpotomies.