Les séances internationales

Vous  n’avez pas le temps de parcourir le monde, le monde vient à vous !

Chaque année, le Congrès de l’ADF confirme toujours plus sa dimension internationale par l’intervention de plusieurs experts de renommée mondiale, notemment lors des séances interprétées dites « séances internationales ».

Ce qu’en disent nos experts

« C’est l’occasion d’être confronté à ce qui se fait à l’étranger, de découvrir d’autres modes de pensée »

Fabienne Pérez
Membre du Comité scientifique 2022, experte en endotondie

Les séances internationales

B29 – Séance IFRO : Nouveaux défis pour la clinique du futur, la séance de l’IFRO

Mer. 23 Nov. 2022 – 14:00 – 17:00

Au cours de cette séance, Adrian Lussi, expert international de l’érosion dentaire interviendra sur les tendances actuelles et futures de la prophylaxie de l’érosion ; Audrey Aussel, lauréate de l’IFRO 2021 abordera les tendances futures en ingénierie pulpaire avec l’utilisation de matrice extracellulaire obtenue à partir de fibroblastes humains ; Alexandra Cloitre, également lauréate de l’IFRO 2021, présentera l’intérêt de la caractérisation des précurseurs ostéoclastiques dans la résorption osseuse pré requis à un essai thérapeutique ambitieux. La séance se terminera par une série de communication flash impliquant l’industrie et le laboratoire académique et sera ponctuée par la présentation des projets des lauréat(e)s de l’AAP 2022

En savoir plus

C40 – Greffes osseuses ou régénérations osseuses guidées ?

Jeu. 24 Nov. 2022 – 09:00 – 12:00

Cette séance s’articulera autour de deux conférenciers reconnus internationalement pour leur expertise et la qualité de leurs travaux dans deux thématiques qui visent la même finalité : les augmentations osseuses pré implantaires.
Fouad Khoury, reconnu pour son immense travail sur les greffes osseuses, traitera de la gestion des échecs implantaires dans le secteur antérieur et de leur reprise par prélèvement intraoral rétromolaire, et Jordi Caballe Serrano, notre autre invité de l’université de Barcelone, traitera des données acquises de la régénération osseuse dans les reconstructions osseuses pré et per-implantaires.

En savoir plus

C41 – Les indispensables pour une désinfection endo canalaire optimisée

Jeu. 24 Nov. 2022 – 09:00 – 12:00

Le but premier de toute thérapeutique endodontique est de prévenir ou guérir toute lésion péri-radiculaire. La mise en forme canalaire est l’acte permettant cela, en alliant l’instrumentation et l’irrigation. Au cours des 30 dernières années l’instrumentation à vue grandes évolutions. Cependant, l’irrigation reste le moteur de la réussite du traitement endodontique. Au cours de la dernière décennie, de nouveaux moyens d’agitation/d’activation/de déplacement de l’irrigant dans le canal ont vu le jour, allant de l’activation ultrasonore, à la sonore, en passant par le laser ou simplement l’agitation manuelle. De nouvelles solutions d’irrigation sont également apparues.
Le but de cette séance sera de faire le point sur ces techniques et solutions afin de permettre à chacun de choisir la meilleure combinaison en fonction du cas clinique. Le voile sera également levé sur le mythe entourant l’utilisation d’hydroxyde de calcium en endodontie.

En savoir plus

C49 – Séance SFPIO & EFP // Quels traitements pour les récessions gingivales sévères? Traiter les parodontites sévères : oui c’est possible !!

Jeu. 24 Nov. 2022 – 14:00 – 17:00

Séance EFP :
Il nous semble parfois difficile et complexe de réhabiliter les fonctions orales de nos patients atteints de parodontite sévère. Or la maladie parodontale et ses séquelles altèrent grandement la qualité de vie de ces patients. Ils méritent bien nos efforts pour retrouver le plaisir de parler, s’alimenter et de sourire…

 

Séance SFPIO :
Le recouvrement des récessions gingivales fait l’objet de toutes les attentions, tant la demande esthétique est importante. Or, il n’existe pas une, mais une infinie variété de récessions gingivales. Chaque récession a ses caractéristiques : isolée ou non, étroite ou large, de hauteur variable, associée ou non à une lésion cervicale d’usure non carieuse, creusée ou superficielle, entourée de gencive kératinisée fine ou épaisse, supérieure ou inférieure à 1 mm. La profondeur du vestibule complique encore un peu les choses. Dans quels cas devons-nous considérer être face à une récession gingivale sévère ?

En savoir plus

C50 – La dentisterie biomimétique : du concept à l’évidence clinique – Bio-émulation

Jeu. 24 Nov. 2022 – 14:00 – 17:00

La préservation tissulaire est au cœur de la dentisterie contemporaine.
L’émulation de la dent naturelle est le fondement du concept « Biomimétique » ou de « Bio-émulation » (Belser, 2010 ; Bazos et Magne 2011).
L’évolution des biomatériaux (composite et céramique) et des techniques adhésives permettent de reproduire une correspondance biomimétique entre ces matériaux et le substrat anatomique de la dent naturelle. Elle permet également de s’affranchir de la stricte géométrie des préparations conventionnelles pour prothèses scellées.

En savoir plus

D69 – Apexification versus revascularisation canalaire : indications et enjeux

Ven. 25 Nov. 2022 – 09:00 – 10:30

Le traitement endodontique des dents permanentes immatures ne?crose?es avec ou sans complication péri-apicale représente un véritable défi pour les praticiens, principalement en raison des racines développées de façon incomplète, à la fois en longueur et en épaisseur, et du foramen apical largement ouvert. Ces particularités anatomiques faisant suite à l’arrêt de l’apexogenèse induite par la nécrose du tissu pulpaire rendent complexes voire impossible la réalisation d’un traitement endodontique conventionnel.

En savoir plus

D75 – Tout savoir sur les Péri-implantites

Ven. 25 Nov. 2022 – 14:00 – 17:00

Au cours des 20 dernières années, les prothèses implanto-portées ont été très largement utilisées pour la réhabilitation des patients partiellement ou entièrement édentés. En effet, l’implantologie permet de manière efficace et prévisible de restaurer les fonctions masticatrices, esthétiques et phonétiques. Qui plus est, les prothèses sur implant présentent également un taux de survie élevé à 10 ou 20 ans. Toutefois, une perte d’implant peut se produire même plusieurs années après l’ostéointégration. Cela se produit souvent en lien avec une maladie péri-implantaire, en particulier la péri-implantite, qui est une lésion inflammatoire provoquée par une accumulation de biofilm sur les surfaces de l’implant.

En savoir plus