A4 – La prise de décision endodontique : Je traite ou j’adresse ?

Objectifs :

_Mettre en exergue la relation entre l'endodontiste et l’omnipraticien.
_Savoir construire la relation pour la prise en charge des patients.
_Cerner l’exercice de chacun des protagonistes.

Responsable scientifique :

Sarah Attal Stym Popper

Intervenants :

Marianne Franchi
La place du traitement endodontique en omnipratique

Faouzia Boussetta
Le rôle de l’endodontiste dans la prise en charge globale des traitements.

Résumé :

La pratique du métier de chirurgien-dentiste se complexifie. Le niveau de connaissance global et la technologie ont tellement évolué que la prise en charge spécifique des traitements endodontiques demandent un niveau de compétence élevé et que les plateaux techniques coûtent chers.
En pratique généraliste, dite omnipratique, les écueils sont permanents et le désert médical fait rage :
Comment prendre en charge la douleur ?
Comment traiter un cas endodontique de façon efficiente ?

Une des façons de gérer cela sans douleur, est de créer un véritable partenariat entre l’omnipraticien et l’endodontiste.
Le chef d’orchestre est l’omnipraticien, la prise en charge en santé du patient est au cœur de la problématique.
Cette séance apporte un éclairage sur l’exploitation d’une méthode de calibrage de la relation de travail.
L’omnipraticien choisit l’ensemble des traitements qu’il souhaite réaliser et l’endodontiste de répond à une demande diagnostique pointue. Il réalise un travail dont la technicité passe par un entrainement quotidien et un plateau technique couteux.
Chacun doit pouvoir choisir jusqu’où il souhaite conduire ses traitements.
Pour le patient l’enjeu est d’être pris en charge efficacement, en limitant les situations d’essai-erreur qui conduisent à une perte de chance.