B28 – Tache et défauts amélaires : thérapeutiques esthétiques efficaces pour coût tissulaire minimal

Objectifs :

_Savoir identifier les cas simples et les cas plus complexes.
_Savoir choisir les thérapeutiques les plus adaptées en fonction des cas.
_Maîtriser les protocoles des thérapeutiques minimalement invasives.

Responsable scientifique :

Patrick Rouas

Intervenants :

Romain Ceinos

Léa Massé

Clara Ramel

Caroline Leverd

Résumé :

Participation soumise à inscription complémentaire : 201€

Les consultations pour des problématiques esthétiques en présence de défauts de la structure amélaires se sont multipliées ces dernières années. Leurs étiologies sont diverses : lésions carieuses initiales, stigmates liés à une origine infectieuse ou traumatique, hypominéralisations molaires incisives (MIH), fluorose… L’objectif de cette séance est de maitriser les protocoles des principales options thérapeutiques et d’opter pour les traitements les plus adaptés aux défauts rencontrés.
Choisir la ou les thérapeutiques optimale(s) passe par un diagnostic correct. En effet, les designs de ces défauts peuvent différer en fonction de leur étiologie. Par conséquent, identifier l’origine de l’anomalie amélaire s’avère essentiel et est un préalable aux choix des traitements et protocoles qui seront efficaces. La prise en charge doit respecter le gradient thérapeutique et privilégier en première intention les traitements adaptés les moins invasifs.
L’arsenal thérapeutique utilisé par le praticien comprendra : l’éclaircissement dentaire, l’infiltration résineuse superficielle et en profondeur, la micro-abrasion amélaire, la macro-abrasion… Les protocoles seront décrits étapes par étapes, puis réalisés par les praticiens.